Nouveaux postes à financer en 2020

Nous cherchons actuellement des fonds pour les postes principaux suivants:

1) Construction d’une salle d’isolement (quarantaine)

Certains cas graves et contagieux nécessitent de garder les patients en observation quelques jours. En raison des risques de contagion, le centre a besoin d’avoir un grand dortoir à part, avec WC, où il peut garder ses malades, au lieu de les renvoyer chez eux.

Devis : 8’400 francs

2) Maisonnette de stockage, murs d’enceintes et hangars pour la coopérative des femmes

Une maisonnette doit être construite pour permettre aux femmes de la coopérative d’entreposer leur matériel et leurs denrées (dans le cadre du maraîchage et de la fabrication de dolo). Les murs d’enceinte protégeant les foyers à bière de la poussière doivent être surélevés et deux hangars construits pour fournir de l’ombre pour la fabrication de la bière d’une part et la vente de ce produit d’autre part. Nous avons financé une partie de ces travaux déjà avec le budget qui était initialement projeté en 2019 pour un projet d’élevage de moutons. Ce dernier projet ayant dû être abandonné pour des raisons de faisabilité (et remplacé par un autre, lire ci-dessous au point 3), nous avons attribué la somme prévue, 1’700 francs suisses à ces installations. Reste pour financer le tout 1’253 francs suisses à trouver.

Détails : Maisonnette : 1’133 francs / Murs d’enceinte : 1’298 francs / Deux hangars 522 francs. Total 2’953 francs – (moins) 1’700 francs = 1’253 francs
Devis restant : 1’253 francs

3) Projet d’élevage

Un projet d’élevage de petits animaux, dans le but de l’autonomie financière du centre de santé, est en cours de constitution avec l’aide et l’expertise du Centre écologique Albert Schweizer de Ouagadougou (créé par des Suisses). Le projet est en cours d’évaluation. Nous prévoyons une somme forfaitaire avant l’établissement d’un devis précis. Le projet d’élevage tel qu’il avait été conçu au départ a été abandonné pour des raisons de faisabilité et la somme qui a été obtenue en 2019 a été affectée à la construction d’infrastructures pour la coopérative de femmes (lire ci-dessus).

5000 francs

4) Programme de prévention des maladies

Afin d’épauler notre personnel dans la promotion de la santé dans la région de Mesga, nous avons sollicité l’école privée de santé Saint-Mathias de Ouagadougou. Nous allons faire venir cinq étudiants infirmiers de l’école pendant un mois pour qu’ils soutiennent notre équipe dans la mise en place d’un programme dans la région. Les étudiants vont aussi sillonner les fermes environnantes pour transmettre des conseils en matière d’hygiène et de santé. Ce travail entrera dans leur cursus de formation. Ce budget comprend la nourriture pendant un mois et le transport depuis Ouagadougou (aller retour).

600 francs

5) Travaux de réparation et d’entretien des bâtiments du centre de santé

Construits il y a six ans, les bâtiments principaux du centre de santé nécessitent plusieurs travaux d’entretiens et de réparation.

Devis : 388 francs

6) Transports de lits de Ouagadougou à Mesga

Sept lits d’hôpitaux que nous avons acheminés depuis la Suisse en 2019 doivent être transportés de Ougadougou à Mesga. Un service de camionnette doit être mandaté. Ces lits serviront principalement pour la salle d’isolement.

Coût : 259 francs

7) Culture du maïs et du mil sur un hectare

Pour permettre la production de bière de mil à moindre coût, cuisiner des bouillies pour les mamans qui viennent d'accoucher dans notre maternité, fournir quelques repas pour les patients hospitalisés à la maison et approvisionner notre restaurant, nous allons ensemencer un hectare des champs que les villageois nous ont mis à disposition. Il nous faut acheter les semences et le fumier organique et alimenter les villageois pendant la durée de ce travail volontaire.

Coût : 215 francs

8) Impôts sur les salaires

En 2019, l’Etat Burkinabè a instauré un nouvel impôt à la source sur les salaires. Pour Buud Yam cela représente 93 francs suisses par mois. Si les salaires pour 2020 sont assurés grâce aux recettes des consultations et de la pharmacie et surtout d’une subvention de la ville de Genève, ce surcoût dû aux impôts n’est pour l’heure pas assuré.

Coût : 1116 francs

9) Equipements divers et maintenance

Un poste forfaitaire doit être prévu pour la maintenance des équipements, comme par exemple le remplacement des ventilateurs défectueux et des ampoules, des serrures, la réparation des appareils divers, etc. l’achat de petit matériel logistique également

500 francs

10) Achat de matériel médical et administratif

Une somme doit également être prévue pour l’achat de petits matériels médicaux à remplacer et les fournitures administratives (cahiers, carnets de santé, photocopies, etc).

1000 francs

11) Une ambulance 4x4 d’occasion

Une ambulance reste nécessaire pour acheminer les cas les plus urgents et dont nous ne pouvons nous occuper vers l’hôpital de Yako

Prix estimé sur le marché à Ouagadougou : 30000 francs

12) Formation complémentaire de l’accoucheuse

Notre accoucheuse a besoin de suivre une formation complémentaire pour pouvoir assumer tous les accouchements en minimisant les risques pour les mamans et les bébés.
Montant non encore communiqué (quelques centaines de francs)

13) Cotisations de retraite du personnel

Dorénavant, Buud -Yam doit aussi s’acquitter des cotisations de retraite du personnel.
Montant non encore communiqué (quelques centaines de francs)

TOTAL : 48’731 Francs suisses

Auxquels il faudra ajouter la formation de l’accoucheuse et les cotisations de retraite du personnel.

TOTAL sans ambulance : 18’731 francs suisses

Frais de fonctionnement

Pour 2020, Buud -Yam a obtenu une subvention de la Ville de Genève qui permettra de payer les salaires du personnel. Ce sera le cas aussi partiellement pour 2021.
Par mois / en francs suisses
Salaire de l’infirmier chef: 520.-
Salaire du second infirmier 280.-
Salaire accoucheuse 207.-
Salaire des deux auxiliaires en pharmacie 86.-
Salaire concierge / gardien: 60.-
Salaire chargé de mission / direction des opérations 256.-
Salaire des nettoyeuses 70.-
Frais pour l’entretien du parc matériel, des bâtiments 100.-
Frais de déplacements 100.-
Frais divers (administratif, matériel, outils) 100.-
Amortissements matériel (provision renouvellement) 200.-
Total frais de fonctionnement 1979 francs
Ces frais pourront être réduits partiellement à l’avenir : par la baisse du temps de notre coordinateur à 50%, notamment et l’engagement d’un nouvel infirmier chef à un salaire plus modeste (changement de contrat en 2020).

Les frais de fonctionnement seront générés progressivement à partir de :

  • Cotisations des membres en Suisse (environ 50 membres) et dons divers
  • Coût de la consultation et des carnets de santé
  • Légère marge sur le prix de vente des médicaments
  • Vente des produits du maraîchage, dolo (bière de mil), etc
  • Vente du café- restaurant -kiosque
  • Produits de l’élevage (à partir 2019, 2020), voire du miel (apiculture)
  • Recettes du moulin à farine
  • Fêtes et concerts au Burkina
  • Fêtes et concerts en Suisse, Etc.